Société Dante Alighieri
Comité de Lyon

Voyages

1. Voyage musical

Il aura lieu en Italie ou en France et il concernera la musique lyrique. Soyez assurés que nous choisirons toujours un opéra italien digne d’intérêt. Vous serez naturellement avertis en temps utile.

2. Voyages culturels

En ITALIE :

A la découverte de...
MILAN, PAVIE, LAC DE CÔME
du 2 au 10 mai 2011

Notre voyage culturel nous portera cette année en Lombardie.

  • Poumon de l’économie italienne, Milan représente le plus grand centre industriel et commercial de la péninsule, sans parler de son rôle de premier plan dans le domaine culturel (pôle universitaire ; maisons d’édition ; musées : Brera, Poldi Pezzoli ; théâtre de la Scala...).

    Au cours de son histoire, riche et complexe, Milan a connu 4 périodes particulièrement brillantes.

    - Du IVe au Ve s., l’antique Mediolanum fut la capitale de l’Empire romain d’Occident et, grâce à St Ambroise, elle s’affirma comme l’un des foyers les plus vivants du nouveau monde chrétien. À part la basilique S. Lorenzo Maggiore, il ne reste pratiquement rien de cette civilisation.

    - Du XIe au XIIIe s., Milan s’érigea en Commune libre (libero Comune) et elle fut le porte-drapeau de la lutte pour la liberté face aux empereurs allemands (bataille de Legnano, 1176). Des monuments insignes rappellent cette glorieuse époque : les basiliques S. Ambrogio et S. Eustorgio, ainsi que le palais de la Ragione.

    - Du XIVe au XVIe s., la ville passa sous la domination des Visconti, puis des Sforza, et elle devint la capitale du Duché de Milan, de plus en plus impliquée dans les événements politiques de l’Italie et de l’Europe. C’est la période de la Renaissance où, sous l’impulsion de Gian Galeazzo Visconti, Francesco Sforza et Ludovico il Moro , furent construits quelques-uns des plus remarquables monuments que nous connaissons : la Cathédrale, l’Ospedale Maggiore, le Castello Sforzesco, les églises S. Maria delle Grazie et S. Satiro. Deux grands artistes contribuèrent à la magnificence de la cité : Bramante et Léonard de Vinci.

    - C’est du début du XIXe s. que date le Milan moderne avec ses édifices néoclassiques. Capitale du Royaume d’Italie sous Napoléon Ier, la ville prit la tête des mouvements pat riotiques du Risorgimento. Une fois réalisée l’Unité de l’Italie, Milan se développa et se transforma de manière considérable jusqu’à devenir la mégapole actuelle (4.250.000 h.).

  • D’origine ligure, Pavie – sur le fleuve Tessin (Ticino) – fut municipe romain, puis possession des Ostrogoths avant de devenir la capitale des royaumes lombard et franc. La période communale (XIIe- XIIIe s.) connut une belle prospérité comme peuvent l’attester ses deux admirables églises romanes de S. Michele (milieu XIIe s.) et de S. Pietro in Ciel d’Oro (1132). En 1359, la ville se rendit aux Visconti et resta fidèle au Duché de Milan. En 1525, eut lieu la célèbre bataille de Pavie au cours de laquelle François I er fut fait prisonnier. À partir de cette date et jusqu’au XVIIIe s., la cité fut englobée dans l’orbite espagnole avant de passer à l’Autriche.

    À 10 km de Pavie se trouve la grandiose Chartreuse, fondée en 1396 par Gian Galeazzo Visconti qui voulait faire de l’église le mausolée de sa famille. Parmi les peintres qui travaillèrent dans l’église, se détache Ambrogio da Fossano, dit Bergognone (1455-1522).

  • Le lac de Côme, le Larius des Anciens, est le 3e des grands lacs italiens en superficie (146 km2), mais le plus profond (410 m). Il a une forme bien caractéristique puisqu’il est divisé en 3 branches : Cólico au nord, Como au sud-ouest, Lecco au sud-est. Le point de rencontre des 3 branches se trouve au centre du lac, là où est située l’élégante station de Bellagio. Le climat est généralement doux et la végétation luxuriante, surtout dans les parcs des fameuses villas où poussent en abondance des plantes méditerranéennes et exotiques. Incontestablement, un des plus beaux paysages de l’Italie.

En FRANCE :

VÉZELAY, AUXERRE ET L’AUXERROIS
17-18-19 juin 2011

  • « Le site de Vézelay, la basilique Sainte Madeleine, la ville avec sa verdure, ses vieilles maisons et ses remparts constituent un des hauts lieux de Bourgogne et de France.» (Bourgogne, Morvan, Guide vert, 1982, p. 161).

    Fondé au IXe s. par Girart de Roussillon, comte de Bourgogne, le monastère passa au XIe s. sous l’obédience de Cluny. À cause des nombreux miracles qui se produisent sur le tombeau de Sainte Madeleine et qui attirent des foules de pélerins, on dut agrandir (1096-1104) la primitive église carolingienne. En 1120, un violent incendie détruisit la nef qui sera reconstruite en un temps record (1135). En 1215, le choeur et le transept sont terminés. En 1538, l’abbaye est transformée en collégiale ; elle sera pillée par les Huguenots en 1569, puis rasée en partie à la Révolution. Il faudra l’action de deux hommes exceptionnels, Mérimée et Viollet-le-Duc, pour sauver l’admirable monument d’une ruine certaine.

    - La façade de la basilique comprend 3 portails dont les tympans historiés sont des exemples typiques de l’art roman bourguignon.

    La nef centrale (62 m) avec son appareil en pierre calcaire de tons différents doit aussi sa célébrité à l’impressionnante série de chapiteaux sculptés.

  • Capitale de la Basse-Bourgogne, Auxerre s’étage harmonieusement sur une colline, au bord de l’Yonne. Elle se trouve au centre d’un vignoble dont le cru le plus réputé est le Chablis.

    - La cathédrale St Étienne est un bel édifice gothique construit du XIIIe au XVIe s. Sa crypte romane est le seul vestige de la cathédrale du XIe s. : magnifique ensemble architectural qui abrite des fresques renommées (XIe-XIIIe s.).

    - La Tour de l’Horloge (XVe s.) faisait partie des fortifications.

    - De nombreuses maisons anciennes jalonnent les rues du centre ville.

  • Dans le paysage souvent vallonné de l’Auxerrois, le vignoble alterne avec les vergers (surtout les cerisaies). Le joli village de St-Bris-le-Vineux possède une église gothique du XIIIe s. : on remarquera les vitraux Renaissance, une chaire sculptée et une fresque immense de l’Arbre de Jess et comple é (1500).